Compte rendu de la réunion Décroissance du 19.10.2016

Dates à venir :
-regroupement des décroissant.e.s en Haute-Vienne les 28, 29 et 30 octobre,
-réunion écriture Charte/Doc de présentation le 2 nov à 18h30 chez Alice,
-Arpentage le 16 nov à 18h30 au Samovar,
-Prochaine réunion plénière le 30 nov à 19h au Samovar.

Le 19 octobre, il y eut une dizaine de participant.e.s, à la réunion au Samovar.

1- Regroupement des groupes de la décroissance en Haute-Vienne les 28/29/30 octobre
On trouve le lien de l’événement sur le site décroissance33.fr : « processus de création d’une maison commune des décroissant.e.s » → http://processus-decroissance.xyz/
2 personnes du groupe s’organisent déjà pour y aller. Xavier propose de nous faire un retour après la rencontre.
Nous en profitons pour nous interroger sur ce processus de rencontre des différents groupes de décroissant.e.s. Les + : cela permettra de donner plus de visibilité à la décroissance, cela pourrait servir à s’accorder sur les idées, à faire des liens entre les différents petits groupes … Les – : les dissensions sont nombreuses au sein du mouvement décroissance, sera-t-il possible de trouver des consensus sur tous les sujets → le nucléaire doit-il être une priorité ou pas ? / Le revenu de base est, pour certains, incontournable, pour d’autres, une incitation à consommer plus, une manière d’éviter la grande misère sans remettre en cause le système productiviste / La décroissance est-elle une
démarche individuelle ou collective ? A quel niveau doivent s’opérer les changements ? C’est aussi le problème de présenter ou pas un.e candidat.e à l’élection présidentielle. Ne pas participer aux élections est aussi une manière de se positionner… De beaux échanges en perspectives.

2- Évocation du grand rassemblement qui a eu lieu à Notre-Dame des Landes
Certains présents à la réunion y sont allés :
→ Le mouvement de la décroissance était représenté : par des drapeaux et des autocollants de la décroissance, mais il n’y avait pas de représentant.e officiel.le.
→ Les Zadistes expérimentent au quotidien la décroissance et vivent avec beaucoup de simplicité.

3- Évocation de l’encyclique du Pape : Laudato Si
Gilbert l’a lu et étudiée : le texte est très écolo, il parle de décroissance. C’est un événement assez exceptionnel car le pape est quelqu’un de très écouté. Il y a eu plusieurs réunions à l’Utopia autour de cette encyclique. Des croyant.e.s (bouddhistes, cathos …) et des écolos ont pu y dialoguer. Lors d’une grande réunion Gilbert a fait une présentation/explication de l’encyclique. Le texte de sa conférence est ici. L’encyclique est basée sur des connaissances scientifiques très actuelles. Il est question de « La sauvegarde de la maison commune » (éco→ la maison, logie→la science, l’étude). Le pape passe des savons à ceux qui se contentent de prier, au libéralisme …

4- Présentation des Groupes de Transition
Mouvement né en 2006 dans le sud de l’Angleterre. Il promeut les actions concrètes et collectives, la relocalisation de l’économie, cherche à obliger les localités à agir localement (dimension politique). Voir par ex: http://www.bordeaux-transition.org/la-transition

5- Projet de conférence avec peut-être Pablo Servigne
Lire par exemple : comment tout peut s’effondrer (voir présentation : https://pabloservigne.com/ ). Dans ce livre, il est à la fois question de chercher à atténuer les causes et de se préparer aux problèmes à venir (travailler les capacités de résilience). L’objectif serait de l’inviter à faire une conférence à Bordeaux au mois de décembre. Il doit en effet venir dans le cadre des événements «Villes en Transition ». Il s’agira de le garder une journée de plus pour une conférence. Pascal s’en occupe.

6- Le document de présentation du groupe et la charte
→ le groupe-charte s’est déjà réuni une fois, le compte rendu de cette réunion a été diffusé. Il demeure des interrogations quant au rôle que doit jouer cette charte. Doit-elle présenter les objectifs du groupe ou ses règles de fonctionnement ? Qu’est-ce qu’on fait des initiatives individuelles ? N’y-a-t-il pas un travail de réflexion à faire avant, des lectures, pour trouver des lignes directrices ? N’y-a-t-il pas un paradoxe à vouloir figer dans une charte un mouvement informel ? …
La charte pourrait, à un moment donné, présenter un/des but/s communs, même provisoire/s. Il s’agirait d’une « structuration par le bas » : qu’est-ce qu’on veut faire ensemble ? Il ne s’agirait pas d’un règlement intérieur.
Une réunion pour travailler à la rédaction de cette charte et d’un document de présentation du groupe aura lieu le 2 novembre à 18h30 chez Alice. On en reparlera ensuite en réunion plénière.

7- Soirée Arpentage le 16 novembre à 18h30 au Samovar
Métanoïa, renverser nos manières de penser, livre de Serge Latouche a été choisi. Gilbert s’en procure un. Il s’agira ensuite de le diviser et de le répartir entre les personnes présentes.

8- Adhérer ou non au Samovar ?
Lors de la prochaine réunion plénière nous choisirons d’adhérer ou non au Samovar. Les réunions pourraient ainsi s’y dérouler régulièrement. Cela éviterait de chercher un nouveaux lieu à chaque fois …
Rappel des modalités d’adhésion au Samovar pour groupe extérieur-régulier:
« → Si vous souhaitez réserver le Samo régulièrement (1 X/mois ou +) : Si le Samo est d’accord, le groupe sera autonome pour accéder au lieu (ouvrir, fermer, ranger, nettoyer). Vous avez la possibilité de vous préparer 1 théière ou 2 pour adoucir la soirée. On vous confie une clé pour faciliter l’organisation.
En échange, on vous demande de participer au fonctionnement du lieu :
• 50 € d’adhésion pour l’année + pot « prix libre » pour le Samo à chaque utilisation du lieu, [ndlr : 22 € mis de côté la dernière fois]
• Un.e référent.e.e peut être contacté.e facilement (tel et mail) et le groupe cherche à faciliter le fonctionnement du lieu (ex : prévoir les demandes de dates à l’avance). Cette personne est inscrite sur la liste de diffusion « fonctionnement » du Samo.
• Participation aux réunions de fonctionnement du Samovar : 1 réu par trimestre mini qui sera l’occasion de faire le point sur la dynamique du lieu et celle du groupe
• Participation à la vie du lieu : prendre connaissance du guide des bénévoles et participation sous la forme qui convient le mieux au groupe ; ex : assurer un mandat ou assurer des permanences régulièrement 4h/mois mini) ou assurer la logistique d’une soirée chaque mois : accueil, repas, fermeture – pour accueillir des groupes extérieurs qui eux ne sont pas autonomes, par exemple.
• Les participants peuvent aussi adhérer à titre personnel (ce n’est pas obligatoire)
On demande aussi à ces groupes de créer un lien avec le lieu sous une forme à inventer avec le Samovar : spectacle, soirées, participation à la vie de l’asso, etc. Imaginations, débridez-vous ! »

Rappel en ce moment au Samovar : grande campagne d’adhésion pour soutenir le lieu + fête des 10 ans du Samo les 10, 11 et 12 nov + recherche nouveaux bénévoles …

9- Revenu de base à Bordeaux
Deux études sont en cours à ce sujet en ce moment à Bordeaux : une au conseil départemental une autre au conseil régional. Apparemment pas de lien entre les deux … Il serait peut-être intéressant d’inviter des gens des mouvements du revenu de base, salaire à vie … pour avoir des éclairages, des confrontations d’idées à ce sujet.

Prochaine réunion le mercredi 30 novembre au Samovar à 19h

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *